• La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    Afin de nous rendre compte de l'évolution très récente de la ville d'Erbil et des transformations que la ville a connu en moins de 100 ans, nous avons observé des photos du siècle dernier:

     

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

     

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    Ces photos datent de 1932 et ont été trouvées sur le site:

     irapl.altervista.org/nit/viewpics.php?title=Iraq.+Arbela.+(Erbil).+Center+of+Ishtar+cult+in+Assyrian+perio...

    NB: Les circonstances de prise de ces photos me sont inconnues. Certainement prises par un voyageur étranger.

     

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

     

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

     

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

     Les autres photos ont été trouvées au fil des recherches sur internet et datent certainement des années 50, 60 et 70.

     Voici nos observations:

    - en 1930, il ne semble pas y avoir d'électricité dans la citadelle (on ne voit pas les fils électriques) mais il y a l'éclairage public au niveau de la porte principale (ampoule visible au niveau du poteau). Le muezzin fait donc l'appel à la prière tous les jours du haut de la tour de la mosquée. Trente ans plus tard, l'électricité est bien arrivée en ville.

    - les gens semblent très pauvres et sales (malgré le hammam). D'autre part, on ne voit que des enfants et des hommes sur les photos. Il n'y a qu'une seule femme mais celle-ci est voilée en noir). Cela montre que dans la culture islamique, les femmes ne sortent pas beaucoup et restent à la maison. Beaucoup d'hommes portent la tenue traditionnelle kurde.

    - le changement de la porte principale qui passe d'une forme pointue (kurde) à une forme arrondie (arabe).

     

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

     

    Ce changement semble politique et historique.

     

    - les voitures sont arrivées très tard à Erbil (on voit 5 voitures sur une photo, 2 sur l'autre et une route est déserte) bien que les photos plus récentes soient difficiles à dater (les tenues kurdes traditionnelles sont toujours portées de nos jours). 

    - il n'y a pas de végétation autour de la citadelle (de nos jours la ville bénéficie d'une politique d'entretien avec de grands parcs et des plantations le long des routes avec un système d'arrosage manuel, avec des camions citerne qui passent la nuit). L'environnement d'Erbil semble très sec.

    - les maisons sont très différentes du style actuel. Bien que les toits soient toujours plats (on voit des bancs sur la photo prise de la tour du muezzin, sans doute afin de profiter de la fraîcheur lors des périodes chaudes), les maisons de la citadelle sont construites de façon à laisser entrer la lumière naturelle dans les salons (les chambres à coucher se trouvent dans les pièces les plus sombres) et sont construites autour d'une cour intérieure garnie d'un jardin. Les murs sont très épais, faits en brique ocre (afin de garder la fraîcheur en été, très chaud à plus de 45°C, et le chauffage en hiver, froid avec parfois des journées enneigées).

    Aujourd'hui, les maisons kurdes sont cubiques avec 3 murs aveugles. Seule la façade a des fenêtres, mais celles-ci sont souvent opacifiées par des rideaux. Les maisons sont donc très sombres. De plus elles possèdent rarement des jardins.

    -dans les années 60-70, l'expansion à partir de la citadelle a commencé mais la ville n'est toujours pas très étendue (comme on le voit sur la dernière photo).

     

     

    En conclusion:

    Nous nous sommes rendu compte de l'extraordinaire expansion de la ville en 80 ans, comme en témoigne cette vue aérienne actuelle (la citadelle est eu centre de la ville):

     

    La citadelle: travail de recherche des collégiens suite à la visite

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :